Première page Précédent Suivant Dernière page Résumé Texte

Notes:


Le besoin de cette présentation m’a été inspiré par un rapport d’élève ingénieur, qui a assuré des formations aux logiciels de bureautique auprès de détenus. J’en ai reçu d’autres qui sont mieux construits, mais qui montrent que l’importance des règles de base décrites dans cette présentation n’est pas perçue.

Ces étudiants connaissent tout de l’informatique et du traitement de texte, sauf l’essentiel. Ils perdent beaucoup de temps dans la rédaction de documents dont la qualité est mauvaise, au sens du support de l’information qu’ils émettent. L’information écrite sur support informatique, donc malléable, représente un enjeu majeur : communication par messagerie, contraintes de l’assurance qualité, INTRANET, etc.

Mon objectif est de faire découvrir les bases d’une technique de rédaction beaucoup plus efficace, tant dans un travail individuel que dans un travail collaboratif. En appliquant les principes décrits dans cette présentation, la rédaction est beaucoup plus confortable et rapide et le matériau produit peut facilement circuler dans l’espace (passer d’un projet à un article scientifique ou un ouvrage rédigé à plusieurs) que dans le temps (passer d’un logiciel à un autre, d’une version à une autre). Les principes s’appliquent depuis la lettre ou la note de service jusqu’à la rédaction d’un ouvrage collectif scientifique. La seule exception est le message court, sans relief ni structure.

Il n’est pas question de tout traiter, mais d’amorcer la recherche d’une production fluide d’informations destinées à : circuler, évoluer, être lues sur différents supports.

Cette présentation pourrait aussi être une forme de remerciement pour l’effort accompli par ces étudiants, en participant à l’action du CLIP pendant les congés. Elle devrait, au cours de leurs vies étudiante et professionnelle, leur permettre de gagner des centaines de fois le temps investi.