Première page Précédent Suivant Dernière page Résumé Texte

Notes:


La présentation s’applique aux logiciels modernes, dans lesquels la mise en forme se fait par des propriétés attachées aux éléments fonctionnels du document (caractères, paragraphes, parties) et non par des codes mélangés dans le corps du texte. Microsoft Word a été, vers 1985, le premier logiciel de grande diffusion mettant en œuvre ces concepts. Ils étaient déjà utilisés dans des logiciels de photocomposition ou des logiciels de traitement de textes scientifiques.

La présentation traite essentiellement du texte, sans aborder les autres éléments rencontrés dans le document :
Tableaux,
Illustrations,
Cadres,
Champs,
Etc.
Elle est donc très loin d’être exhaustive, mais elle veut amorcer une démarche, qui s’applique aussi pour les autres éléments.

Elle ne traite que de la mise en page, sans aborder les autres problèmes, comme : l’automatisation de la cohérence, la récupération d’informations, la modification, les aides à la rédaction et à la mise au point en groupe, le contrôle et la préparation à l’impression, la gestion des documents, leur diffusion et ses contraintes, etc.

La présentation insiste essentiellement sur l’automatisme, sans approfondir les règles de typographie et de mise en page, dont l’objectif est d’améliorer l’esthétique et la lisibilité du texte, tout en reflétant une image.

La présentation s’adresse principalement à des rédacteurs qui utilisent le traitement de texte comme crayon. Elle peut aussi être utile à des secrétaires qui copient des documents ou conçoivent des modèles utilisés par les rédacteurs de leur entourage.